Free shipping on all orders over 100$

Les jumeaux Ladjrafi : avoir un champion c’est bon mais deux c’est mieux

Les jumeaux Ladjrafi : avoir un champion c’est bon mais deux c’est mieux

Les jumeaux de 16 ans Rostane et Rassim Ladjrafi ont suivi leurs parents au Canada il y a deux ans. À cause des tensions en Algérie, leur pays d’origine, ils croyaient en une vie meilleure de l’autre côté de l’Océan Atlantique. En venant ici, les deux jumeaux étaient loin de se douter qu’ils débuteraient la boxe et encore moins d’y performer autant pour gagner des médailles aux Gants d’Argent et aux Gants Dorés, un véritable exploit. Avec leur fougue et leur passion pour la boxe, le futur s’annonce prometteur pour ces deux jeunes algériens d’origine.

 

Pendant leur adolescence en Algérie, les deux jumeaux ont exercé les sports de contact avec brio. Ils ont combattu dans trois combats de Muay Thaï et deux combats « full contact ». Leur entraineur était nul autre que Ramzi Bouchatal, champion d’Algérie et champion d’Afrique. C’est grâce à celui-ci, si les deux jumeaux ont pris goût aux sports de contact.

 

Fraichement arrivé au Québec, Rostane et Rassim voulaient continuer le Muay Thaï. Ils ont pris contact pour s’inscrire à l’Académie Frontenac. Là-bas, ils ont rencontré l’entraîneur Samuel Guillet. Grâce à celui-ci, ils ont pu faire deux démonstrations en Muay Thai et trois combats à Toronto. Cependant, il n’y a pas de fédération de ce sport au Québec. Les perspectives de carrière dans ce sport sont donc diminuées.

 

Pourquoi alors, ne pas s’en aller vers la boxe ? Après tout, leur grand-père Boualem Ladjrafi était un champion de boxe d’Afrique. Le coach Sylvain Paradis, également de l’Académie Frontenac, les a donc pris sous son aile.

 

«Les entrainements d’environ deux heures par jour sont toujours sérieux avec Sylvain Paradis. Il nous donne des bons conseils dans le ring, mais aussi en dehors du ring. – Rostane Ladjrafi

Rostane Ladjrafi

 

 

Au départ, coach Paradis les a fait combattre dans quelques combats amateurs à Montréal. Les bons résultats n’ont pas tardé à venir. Au dernier gala des Gants d’Argent, Rassim a gagné l’argent dans sa catégorie. Dans la sienne, Rostane a gagné l’or au gala des Gants d’Argent et l’argent aux Gants Dorés. Suite à son exploit, Rostane s’est vu recevoir une invitation à rejoindre Équipe Québec en boxe.

 

« Ma grande motivation à la boxe c’est que toujours je me dis ”pourquoi lui il a pu être champion du monde et pas moi. " – Rassim Ladjari

 

Rassim Ladjari

 

Rostane et Rassim ont presque le même caractère. Ils vont à la même école secondaire, ils sont dans la même classe et les deux ont la boxe comme passion. Évidemment avec la Covid-19, des combats prévus tombèrent à l’eau et l’accès au gymnase est interdit en zone rouge. Heureusement pour eux, ils peuvent continuer de s’entraîner un contre l’autre puisqu’ils habitent la même demeure. Quoi qu’il en soit, un beau futur les attend. Rappelez-vous de leur nom!

 

share :
Older Post Newer Post

Leave a comment

translation missing: en.general.search.loading
Language
English
Open drop down